“La vie, on sait bien ce que c’est : un amalgame saugrenu de moments merveilleux et d’emmerdements.” Roger Martin du Gard. Tome 2

 

Une nana nous appelle pour nous dire qu’ils ont nos sacs, à Paris. Là je lui dis que ça suffit, que les sacs sont en Bretagne, que quelqu’un d’autre nous a appelé. Je m’énerve quoi. Et là elle me dit « madame c’est un call center », non mais call center!  Tout ça pour pas dire centre d’appels!

« A friend in need’s a friend indeed
A friend who’ll tease is better
Our thoughts compressed
Which makes us blessed
And makes for stormy weather « 

Non mais attends Léonard de Vinci il était gay! Ouais, sans doute. Il a eu des enfants? Non. Ben tiens! Par contre des apprentis, ça il en a eu!!!

« Out here in the fields
I fight for my meals
I get my back into my living
I don’t need to fight
To prove I’m right »

Non mais les mecs à l’époque ils savaient pas peindre les femmes. Ils étaient gays aussi. Alors ils faisaient des femmes avec des corps d’hommes, ils rajoutaient juste des seins et une choupinette. Forcément ça ressemble à rien! Surtout que les choupinettes, ils en avaient jamais vues…

« Take second best
Put me to the test
Things on your chest
You need to confess
I will deliver
You know I’m a forgiver »

Ouais, c’est la merde… Ouais. Tu sais ce que disait Lamartine… Ben quoi? Parce qu’il en a dit des trucs. Bah si, tu sais « un seul être vous manque et tout est dépeuplé ». Ah ouais, ça. Remarque que c’est bien vu mais c’est un peu con. Hein? Ouais, parce que malheureusement tout est pas dépeuplé: les cons sont toujours là, et c’est peut-être en partie le problème tu vois. Bah ouais parce que quelqu’un te manque, déjà c’est relou, mais si en plus tu dois te colter les cons, merci du cadeau. Double peine quoi. En fait, parfois, la vie ça craint. Ouais, je sais, c’est profond.

« Sound of the drums
Beatin’ in my heart
The thunder of guns
Tore me apart »

Non mais les mecs ils sont là à courir ensemble, à se chronométrer, à faire 3 entraînements par semaine avec des lampes frontales, même quand il pleut… Franchement, n’importe quoi! Tout ça pour se retrouver à faire une course où t’es tellement serré que tu peux  à peine courir, merci! Je hais la compétition en fait. Non, c’est pas ça que t’aimes pas. En vrai, soyons honnêtes, c’est les gens qui te soûlent. Ouais, t’as raison, j’avoue, c’est les gens.

« Well we all shine on
Like the moon and the stars and the sun
Well we all shine on
Ev’ryone come on « 

Non mais ça me fait marrer en fait tu vois. Les mecs sont là à toujours dire que les filles sont chiantes, que ce sont des emmerdeuses ultra compliquées, qu’ils en ont marre, qu’ils veulent de la simplicité… Macache ouais! Toi t’es là à être gentille, cool, pas reloue, mais non! T’es trop cool et ils te traitent comme de la merde! En vrai, ils disent qu’ils aiment pas ça mais c’est faux: ils kiffent les chieuses. Bilan des courses: tu deviens une chieuse, tu fais de la stratégie à la con, comme si tu jouais à Risk et t’es la reine du pétrole! La chieuse autoproclamée et fière de l’être car elle a tout compris à la psychologie à la con des mecs! Et après ils viennent te dire que c’est nous qui sommes compliquées! Tu veux que je te dise: y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Et ils veulent pas se voir. Trop de remise en question ça les ferait vriller.. Puis ça remettrait en cause leur sacro sainte virilité alors qu’ils savent même pas ce que c’est! Merde à la fin!  En fait ils me gavent, mais sérieux.

« Ben moi je mens passionnément à mes amis, à mes parents, au Marchand, à monsieur l’agent
Je mens tellement c’en est gênant
J’fais croire que j’ai connu Brad Pitt, d’ailleurs l’a pas une si grosse…
Enfin, j’aurais su, j’aurais pas venu en plus l’est pas si beau tout nu »

Je supporte pas ce mot « attachiante ». Les meufs quand elles se décrivent c’est toujours « attachiante  » et « femme enfant ». Sérieux! Merde. A 30 berges passées faut arrêter 5 minutes. Ouais mais ça marche. Y a des mecs qui kiffent car ils cherchent des nanas comme ça, des chieuses qui jouent aux neuneus pour faire croire aux mecs qu’ils sont supérieurs. Malignes quoi… Ouais bah merci… Pas moi, j’kiffe pas,  on a plus 15 ans quoi.

« To the right
To the left
We will fight to the death
To the edge of the Earth
It’s a brave new world from the last to the first »

 

C’est juste dégueulasse ce qu’il t’a dit!!! Il mérite une droite en fait.

« violently happy
’cause I love you,
violently happy
but you’re not here »

Je sais pas pourquoi mais en ce moment je rêve d’un mec qui me ferait danser… Pardon? Ouais, un mec qui me ferait danser, je vois pas ce qu’il y a de ouf?! Bah si: 1. tu sais pas danser 2. t’aimes pas ça! Qu’est ce qu’il te prend sérieux? Je sais pas, je trouve ça hyper romantique en fait. Romantique? ça va pas toi en ce moment! T’as jamais été romantique! Ouais, ben je sais pas, en ce moment si! T’as regardé Dirty Dancing récemment ou quoi? Ah ah ah, nan! Ah ouais, merde, c’est même pas ça alors… Mmm. Je sais pas pourquoi je rêve de ça. Bah ouais. Je t’y vois trop pas en fait, ça te soûlerait je pense. Cela dit si le mec reste après t’avoir fait danser, tu peux envisager les épousailles, ah ah ah! Garce! Ouais, je sais.

« She’s out of my league
Just a fool to believe
I have anything she needs
She’s like the wind
I feel your breath in my face
Your body close to me »

Ça me gonfle ce genre de propos condescendants en fait, genre t’es une meuf formidable, un jour quelqu’un verra la perle derrière l’huître. C’est bon quoi…

« Elle dit qu’elle m’suivra
Alors pour un instant
Pour un instant seulement
Alors moi je la crois monsieur »

Et tu te sens comment? Bah… Ouais. Forcément. Oui, voilà. N’empêche que… Ouais, je sais. Et tu crois que…? Non, oui, bof. J’en sais rien en fait. Et si…? Ah non, non, non! Mais tu sais même pas ce que j’allais dire! Si, si! Et je te dis non. Ouais, si tu le dis. N’empêche que j’aimerais bien que tu me dises! Que je te dise quoi? Bah comment tu te sens! Je viens de te répondre! Non. Si! Non! T’as dit « bah ». Ouais, bah voilà c’était une réponse. Non. Si. Non! Si! C’était ma réponse. Voilà. Hey! Tu sais que si des gens entendaient notre conversation ils nous prendraient pour des timbrées? Ouais, et? Bah non, rien… Ça changerait pas remarque. Non, pas vraiment.

« I was following the pack, all swallowed in their coats
With scarves of red tied ’round their throats
To keep their little heads from falling in the snow, and I turned ’round and there you go »

Ava? Ouais? Tu vas faire quoi? De quoi tu parles? Je te demande ce que tu vas faire… Ouais, j’avais compris! Mais concernant quel sujet? Parce que c’est vaste tu vois. Je peux te parler de plein de choses: ce que je vais faire ce soir, demain, tout à l’heure, aux prochaines vacances… Ouais, fais pas semblant de pas comprendre, tu insultes mon intelligence et la tienne! Ah… ça! Ouais, ça! Alors, tu vas faire quoi? Lâcher prise…Ah. Et tu sais comment faire? Non, mais je vais le faire. Ouais, c’est une bonne idée. La meilleure je crois… Parce que c’est la seule valable.

« And now all your love is wasted
And then who the hell was I?
And I’m breaking at the britches
And at the end of all your lines »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s