“La vie, on sait bien ce que c’est : un amalgame saugrenu de moments merveilleux et d’emmerdements.” Roger Martin du Gard. Tome 4

Café. Soleil. Après-midi.
Non mais tu vois je ne supporte plus les gens qui te disent: fais ceci, fais pas cela, tu devrais plutôt faire comme ça… Puis après le « je te l’avais dit ». Sérieusement c’est insupportable. Comme si on galérait pas déjà assez à mener sa barque. Ah mais oui! Y a pas pire que les injonctions! C’est insupportable les injonctions! Prends soin de toi -déjà je fais bien ce que je veux: si j’ai envie de pas prendre soin de moi, merde!- fais des économies, mange 5 fruits et légumes par jour, dors bien,  jouis, mais jouis bordel! C’est contre productif! Bilan des courses, tu jouis pas. Jamais. Merci bien quoi.

Fais pas ci, fais pas ça
Viens ici, mets toi là
Attention prends pas froid
Ou sinon gare à toi
Mange ta soupe, allez, brosse toi les dents
Touche pas ça, fais dodo

Salle des profs. Copain.
Mon crayon est mort. Tiens d’ailleurs, t’es à peu prêt le seul mec que je connais qui utilise pas de critérium. Ouais, j aime bien les crayons. Ouais, je suis sûre que t’aimes bien parce que tu peux les tailler. Hein? Mais… Ah ah ah! Mais non, c est bon je sous-entendais rien! Mais ouais, je te connais! Gourgandine va!!!

violently happy
I’m getting too drunk
violently happy
I’m daring people
to jump off roofs with me

Voiture. Radio. Matin.
Ses parents l’ont appelée Roxanne par rapport à la chanson de Police. Non? Si… Mais ils savent que c est une pute dans la chanson?

Roxanne You don’t have to put on the red light
Those days are over you don’t have to sell your body to the night
Roxanne you don’t have to wear that dress tonight
Walk the streets for money you don’t care if it’s wrong or if it’s right

 

Café. Midi.
T as changé de fond de teint? Hein? Depuis quand on a ce genre de conversation? Je sais pas. Non mais t’en as changé ou pas? Ben non. Pourquoi? T’es hyper pâle… Bah… Je sais pas moi j ai toujours été pâle sauf l’été. C est mon côté Blanche-Neige. Tu veux une pomme? Ah ah ah! Nan. Mais je veux bien le prince. Ouais, t as raison… On les emmerde les fruits et légumes! Par contre, le prince, j’ai  pas ça en stock. Puis bon, il te ferait chier le prince de Blanche-Neige. Pas faux.

Quand le printemps, un jour
Ranimera l’amour
Les oiseaux chanteront
Les cloches sonneront
L’union de nos coeurs, un jour

Salle des profs. Midi. Copine.
Non mais c’est un connard! Heu ouais? Si si! C est décidé on le déteste! C’est qui on? Toi et moi! Ah! Je suis pas bien certaine quand même… Si, si! Puis le bébé aussi le déteste! Il est solidaire.

Elles me font marrer ses idées loufoques
Depuis qu’elle est en cloque…

 

Couloir. Soir. Étrange.
Madame Ava, ça va? Non. Je vois bien. Je peux faire quelque chose pour vous? Non. Pleurez pas. Je pleure pas. Si. Non!!! Vous voulez que je vous dise? Non, pas spécialement. Je vais quand même vous le dire. Ouais, je le sentais bien… Les hommes sont des connards. Ils pensent avec leurs queues. Je sais, vous me l’avez déjà dit en juin… Et on peut parler d’ autre chose là? Parce que ça n’a rien à voir avec un homme. Si, ça à toujours à voir quand une jolie femme pleure. Et oui je vous l’ ai déjà dit, mais je le redis. Vous savez quand même que vous êtes un homme? Ouais mais je suis vieux maintenant.. Mais quand j’étais jeune, j’étais moi aussi un connard qui pensait avec sa queue. Super… Et on peut toujours pas changer de conversation? Parce que vraiment, ça n’a aucun rapport en fait.  Ah bah si. Mais je voulais juste vous dire que parfois y en a un moins con. Et vous le méritez celui- ci. Parce que vous êtes sympa et jolie. Heu.. Merci. Non mais faut le dire, pour pas que vous l’ oubliez. Merci.  Allez, rentrez chez vous…

A scrub is a guy that thinks he’s fly
And is also known as a buster
Always talkin’ about what he wants
And just sits on his broke ass

Téléphone. Soir.
Pourquoi? Cherche pas à comprendre. Non mais quand même, pourquoi? Parce qu’il ne connaît pas jusqu’à la définition du mot empathie!!!

Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu’on dit avec les yeux
Parler me semble ridicule
Je m’élance et puis je recule
Devant une phrase inutile
Qui briserait l’instant fragile
D’une rencontre

Téléphone. Café. Clope.
Non mais lui c’est clair les mecs dans sa raison ils sont au café. Ils ont lâché l’affaire. Ils se sont dit, laisse tomber, le mec il nous écoute pas, on se tire boire un jus.

As these words are with my tongue
I question why they even sounds
I have promised but I lied
I don’t even know myself inside

Salon.Canapé.
Mais tu fais quoi là? Bah rien! Ouais je me disais bien aussi…

Que deux fois passe le jour
Et vienne la nuit
Passe le jour
Et vienne la nuit !

Téléphone. Fou rire.
Le mec se prend pour qui? Pour Obama?

And when it gets hard
You know it can get hard sometimes
It is the only thing that makes us feel alive.

Thé. Clope.Balcon.
T’as des gens il aurait mieux valu jamais les rencontrer. On dirait une réplique des Bronzés. Ouais, c’est pas faux. N’empêche que c’est vrai. C’est pas clair ce que tu racontes. Je sais. Mais t’as compris quoi. Ouais. En gros.

I am pilling up some unread books under my bed
And I really think I’ll never read again.
No concentration,
Just a white disorder
Everywhere around me,
You know I’m so tired now

Message. Soir.
Il est juste beau ce film. Ouais. Et chialant. Ouais. T’aimerais trop être à sa place. Ouais, sauf que Nino Quincampoix en vrai il existe pas.

I got a notion to say what doesn’t feel right
Got an answer in your story today
It gave me a sign that didn’t feel right, no

Bar. Fin d’après-midi.
Tu sais je l’ai donnée la terre. Je sais. Une belle en plus. Ouais. J’ai foiré. Non. Si, un peu. Non. Tu sais, c’est pas toujours de ta faute. T’as pas foiré. T’as fait ce que tu avais à faire, à ta façon. Ouais, mais ça a planté, en beauté. Donc j’ai foiré. Tu sais, ce que tu as fait c’est pas un plantage. Tu es juste responsable de ce que tu dis, pas de la façon dont les autres reçoivent ce que tu dis. La façon dont ils le prennent c’est leur problème, pas le tien. Toi t’as dit, gentiment. D’une belle façon. Alors te flagelle pas. Ça va bien. Parfois les gens disent des choses sur le coup de l’énervement, mais c’est pas forcément contre toi qu’ils sont énervés. C’est souvent contre eux. Il faut parfois du temps pour comprendre que ce qu’on dit est injuste. Là ça l’est, enfin je trouve. Parce que du coup tu crois que t’as foiré. Non. Je te le redis, non. Et c’est pas juste de te faire croire ça. C’était juste beau. Et c’est ça qu’il faut retenir. Pas la boue qui sort de ça. Ce n’est pas ce que tu as fait. C’est juste la façon dont ça a été reçu. Laisse le temps passer. Les gens regrettent parfois leurs paroles. Ouais. Si. En attendant te culpabilise pas. C’est trop facile. T’as donné de la terre, t’as donné de la magie. C’est tout ce qui compte.

One dream, one soul, one prize
One goal, one golden glance of what should be
It’s a kind of magic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s