Petit guide à l’usage des menteurs.

Constatant avec forte contrariété que les menteurs font souvent mauvais usage de leur art, voici un petit guide qui pourra les aider:

1. « Le menteur doit avoir bonne mémoire » disait Quintilien. En effet, cela me semble être la base de tout bon mensonge. Pour être crédible il faut donc se souvenir de ce que l’on a raconté, réinventer l’histoire en oubliant qu’il y avait des témoins ne passe généralement pas bien, à moins bien entendu, que vous fréquentiez des lémuriens acéphales.

2. Donnez la même version à tout le monde. Oui, c’est mieux. Parce qu’aller raconter à l’un que vous avez gravi l’Everest à mains nues, seulement armé de votre couteau suisse et de votre bandana, pour ensuite aller dire à l’autre que vous détestez la montagne et que vous avez le vertige, ça craint. Astuce pour vous aider: n’hésitez pas à noter vos histoires dans un carnet. C’est simple et vous saurez ce que vous avez dit et à qui!

3. Toujours prévoir un mensonge de secours, comme la roue, au cas où le premier serait éventé. Exemple concret: si vous avez raconté partout que vous avez fait le tour du monde en palmes et sac à dos, mais que vous n’êtes pas capable de situer Londres sur une carte, où pourtant vous aviez traversé la Tamise en un temps record sous le regard admiratif des Londoniens, n’hésitez pas à dégainer la roue de secours et dire, par exemple, que vous êtes frappé d’amnésie géographique, suite à une attaque de phoque lors de cette fameuse traversée. Hop, ni vu ni connu, vous embrouillez votre auditoire.

3 bis. Évitez de vous griller tout seul, pour cela se référer à l’article numéro 1.

4. Adaptez vos mensonges à la lumière de vos capacités physiques, intellectuelles etc… De fait, mieux vaut éviter de raconter que l’on a lu tout Proust, quand on est incapable d’aligner deux mots dans un français correct. Question crédibilité, vous risquez d’en prendre un coup et de passer pour un con, nommons les choses clairement.

5. Quand vous êtes pris en flagrant délit de bobard éhonté, n’hésitez pas à accuser les autres d’avoir mal compris, ou de déformer la vérité. Faites vous passer pour la victime, avec un peu de chance, vos interlocuteurs vont s’excuser et votre honneur sera sauf. Phrases types qui peuvent vous sauver: « J’ai jamais dit ça! T’as mal compris! », « Tu es sûr? Je ne m’en souviens plus » (malin le coup d’alzheimer!), « J’avais trop bu! » (ou fumer, ou regarder les Anges de la téléréalité, au choix), « Comment tu peux penser que j’ai menti? Je suis franchement déçu que tu penses cela de moi » (la culpabilisation ça marche toujours) et last, but not the least, le merveilleux « c’est pas de ma faute ». N’hésitez pas d’ailleurs à désigner un coupable afin de vous dédouaner complètement. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire que ce soit une autre personne, quoi que ce soit bien pratique, cela peut aussi être un événement, un trouble psychique ou autre…

5 bis. Autre méthode quand vous êtes pris en pleine affabulation: énervez vous, faites de grands gestes, parlez plus fort que tout le monde, postillonnez partout, fusillez tout l’environnement du regard, bref, soyez agressif. Vos contradicteurs, effarés, capitulerons. Avec un peu de chance, ils vont se dire que si vous vous mettez dans des états pareils c’est parce qu’on vous accuse à tort. Peut-être même qu’ils feront un mea culpa, comme dans l’article précédent, et vous vous en sortirez avec les lauriers.

6. N’impliquez jamais personne dans vos mensonges, surtout si vous n’avez pas tenu les intéressés au courant. Votre supercherie serait démasquée beaucoup trop vite et vous passerez, encore, pour un con.

7. Évitez tout boniment impliquant des extraterrestres, la Vierge, Dieu himself, Nabilla, un raton-laveur ou le monstre du Loch Ness. Cela pourrait nuire à votre crédibilité. Sachez rester simple.

8. Pensez à effacer votre historique de navigation, c’est la base! Il y a en effet peu de chance que votre femme vous croit quand vous lui direz que c’est un raton-laveur qui est allé sur Youporn. D’ailleurs, si vous avez retenu l’article précédent, vous ne parlerez pas de raton-laveur, mais vous ne pourrez pas accuser votre femme d’avoir mal compris ou l’ordinateur de comploter contre vous. Soyez donc prudent et effacez! Evitez aussi le mensonge visant à prendre votre femme pour plus bête qu’elle ne l’est en lui racontant que vous faites une thèse sur le traitement des femmes dans la pornographie.

9. Si on vous traite de vil affabulateur, pensez à accuser les gens d’être méchants et de comploter contre vous, la théorie du complot a le vent en poupe, profitez en. Pour vous aider, voici une liste d’organismes à intégrer à votre calomnie: le Mossad (toujours à la mode), les nazis (idem), les Illuminatis, les Francs-Maçons, Elvis (tout le monde sait qu’il est toujours vivant!), les chats (ces salauds veulent diriger le monde), la CIA, le KGB ou le FBI. Il est bien évident que cette liste n’est pas exhaustive, libre à vous de rajouter ce qui vous plait.

10. N’achetez pas un portable trop récent. Ainsi, vous  pourrez accuser votre vieux téléphone quand vous n’aurez jamais rappelé ou « oublié » de répondre à un sms. Les excuses telles que « je ne captais pas, je n’ai jamais eu le message (la fameuse légende des sms perdus dans le triangle des Bermudes), je n’avais plus de batterie, un raton-laveur a bouffé mon portable (mais non! relisez le 8!!!) » sont toujours d’actualité et fonctionnent très bien. Si votre portable est relativement moderne, pensez à désactiver la fonction « localisation du téléphone », ça vous évitera de vous griller quand vous direz que vous êtes à Cannes et qu’on vous localisera à Metz. Tant que vous y êtes, désactivez la fonction « lu » de vos SMS, cela rendra vos bobards plus crédibles.

11. Evitez de sortir deux fois le même mensonge à la même personne. En effet, si la première fois la mort de votre cousin dans un accident de moto atroce l’attendrira et lui fera éprouver compassion à votre endroit, la deuxième fois, c’est moins certain… Il se pourrait même que l’effet inverse à celui escompté se produise, allez savoir pourquoi…

12. Quand vous mentez, donnez vous les chances de réussir votre affabulation, aka évitez de faire des bourdes. En effet, si vous faites croire que votre ligne de téléphone a été coupée par le méchant opérateur et que c’est donc pour cela que vous n’aviez pas donné de nouvelles, ne vous justifiez pas dans un mail prétendument envoyé de l’ordinateur d’un ami bienveillant, si vous avez oublié que vos mails portent la mention « envoyé de mon samsung/iphone ». Là encore, cela peut légèrement agacer votre interlocuteur qui, on se demande pour quelle raison, aime moyennement être pris pour un idiot. De même renseignez vous bien avant de monter vos histoires: ainsi, vous éviterez de dire que vous recevez les SMS mais que vous ne pouvez y répondre, alors que votre ligne est soi-disant coupée!

13. Ne mentez JAMAIS par écrit car verba volantscripta manent! Tel un criminel averti, évitez de laisser des preuves de vos méfaits!

De façon générale, le B.a-ba serait de pas trop prendre vos amis/collègues/amoureuse/amoureux/familles pour des abrutis,  ils n’aiment pas trop ça. Car, il faut bien l’avouer, souvent, vous n’êtes pas bons dans vos mensonges, pas assez soucieux du détail, trop désorganisés, trop en contradictions entre les faits et les paroles, trop sûrs de vous. Oui, tout le monde n’est pas Christophe Rocancourt, quoique même lui a fini par être démasqué. Or, le jour où ça arrive, toujours plus tôt qu’on ne le pense, ça fait mal aux dents. Les gens vous tournent le dos, plus personne n’a confiance, bref, ce n’est pas super marrant. Le mieux, cela va de soi, serait d’éviter de mentir, faudrait dire la vérité en somme…

Par contre, à ceux et celles qui sont victimes de nos arracheurs de dents en herbe, ne vous fatiguez pas à vouloir faire naître la vérité car notre affabulateur vous dégainera une autre histoire de son cru. Attendez seulement qu’elle éclate d’elle même. Cela arrive toujours…

Publicités

18 réflexions au sujet de « Petit guide à l’usage des menteurs. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s