“La vie, on sait bien ce que c’est : un amalgame saugrenu de moments merveilleux et d’emmerdements.” Roger Martin du Gard. Tome 6

Message. Copine.
Non mais les mecs avec leurs queues ils se croient à Disney.

J’ai pas peur des petits minets
Qui mangent leur ronron au Drugstore
Ils travaillent tout comme les castors
Ni avec leurs mains, ni avec leurs pieds

Pause. Clope. Soleil.
Oh ce rouge!!! J’adore!!! J’ai envie de toucher tes lèvres! Ouais, merci mais abstiens toi. Ah nan mais j’ai envie de les toucher avec mes doigts hein! Heu… Abstiens toi quand même.

Come on, come on, come on, come on
Now touch me, baby
Can’t you see that I am not afraid?
What was that promise that you made?

Téléphone. Copine. Rires.
Nan mais lui il est handicapé du téléphone oral.

And now you won’t stop calling me, I’m kinda busy
Stop calling, stop calling, I don’t wanna think anymore
I left my head and my heart on the dance floor
Stop calling, stop calling, I don’t wanna talk anymore

Message. Pote. Orthographe.
Bon sur ceux, je file. Heu, putain la faute! Sur ce plutôt sinon ça n’a aucun sens. Si, un sens obscène. Ouais.

Be obscene
Be, be obscene
Be obscene, baby

Classe. Hormones. Mauvaise formulation.
Madame, du coup les langues on les introduits comment? Ah ah ah.

mets ta langue où tu sais
plus profond que ça
continue de bouger
j’aime quand tu fais ça

Bar. Mojitos. Soir.
En fait tu me fais penser à une sorcière… Pardon? Non mais sans le balai et le nez crochu, hein. Merci, ça me rassure. Ouais, une sorcière sympa et jolie, mais une sorcière quand même. Heu, ouais… Je vois pas bien là. Je sais pas. T’as un truc de sorcière. Le regard je crois. C’est comme si tu regardais dans les gens. Ah, ok. Déjà entendu… Non mais te vexe pas, c’est pas négatif. Ouais bah écoute je vais me trimbaler avec des lunettes de soleil 365 jours/ an et on m’appellera Cyclope ou Steevie Wonder, ça sera cool. Heu, Cyclope? Mais il a pas qu’un œil au milieu du front? Je parle pas de celui-là, je parle du Xmen. Ah ok. N’empêche que je t’ai vexée là? C’est ça, faites chier tous avec mes yeux! Je sais même pas ce qu’ils ont. Non mais… Non mais rien. Merde à la fin, désolée de regarder les autres et de pas avoir un regard de poisson mort. Ah ah ah! Te marre pas, c’est pas une blague.

Et je fais peur : je suis sorcière
J’habite au château des fantômes […]
Mais j’ai cassé tous mes alambics
Pleins de ciguë, pleins d’arsenic
J’attends le prince charmant
J’attends le prince de sang
Qui viendra un jour me délivrer, me sauver […]
Mais pourquoi y a-t-il toujours la haine
Je voudrais qu’on me le dise un jour :
« Sorcière, je t’aime » « Sorcière, je t’aime »

Messages . Willow. Commentaires.
On s’accouple? Ah ah ah! C’est classe. Jamais aucun mec ne m’a dit ça, je trouverais ça merveilleux. Non, ils préfèrent demander si on veut une faciale. C’est plus romantique. Note que j’en connais une à qui un mec a dit: « tu veux qu’on se mélange? ». Ah ouais, ça vaut on s’accouple. Grave.
En plus la connasse elle met genre 10 ans à buter le gosse. Ouais c’est comme un match dans Oliv et Tom ça dure 3 plombes.
Ça va baiser. Nan, pas de suite, le nain regarde, ça serait dèg.
Et va savoir pourquoi la reine parle comme une timbrée. Elle est pas bien la reine à crier comme ça. Oui voilà. Ah ah! Messages croisés!
La vieille on dirait un mec. C’est daté quand même Ava. Mais quel est le rapport avec le fait qu’on dirait un mec? Aucun.
Les mecs ils ont creusé de mégas tranchées et personne ne les a vu faire. Normal quoi.
C’était quoi le « racatacata »? C’est trop bon, j’en peux plus. Je vais me pisser dessus. Putain, j’en chiale.
Le mec s’appelle Erk, tout va bien. Et il meurt bien, c’est bien joué. Ouais. Moi je dis: Oscar. Au moins! Léo n’a qu’à bien se tenir.
Il va nous sortir le gland! Pas le sien hein! Le gland? Ahhhh, le gland!
Je pense, et je pèse mes mots, que c’est un des meilleurs films qui existe. Oui je vais le regarder à nouveau demain. J’ai pas compris toutes les subtilités.

C’était la dernière séance
Et le rideau sur l’écran est tombé
La photo sur le mot fin
Peut faire sourire ou pleurer

Pote. Skype. Colère. Thé.
Non. Quoi? Non. Ouais, j’ai compris. Mais non à quoi? A toi. Ah? Oui parce que ça me colle les nerfs un peu. Beaucoup. Ouais, je le vois à ta tête. C’est moi qui te fous les nerfs en pelote? Non! Bien sûr que non! Ah. C’est l’autre là! Putain mais quoi? Le monde tourne autour de son nombril? Y a personne pour lui dire à cet enfant pourri gâté, cette saloperie d’enfant roi, qu’il n’est pas seul au monde? Qu’y a des gens autour? Avec des émotions et des sentiments? Je supporte pas ça putain! Ouais, mais calme toi là. Je me calme si je veux bordel. Tu sais quoi? Non. La vie se chargera de lui apprendre à sortir de sa personne un peu. Elle lui foutra une bonne paire de claques et l’enverra au diable. Tu veux que je te dise? Non, mais tu vas le faire quand même vu ton état… Ouais! Il y est déjà au diable: on peut pas être aussi nombriliste et aveugle aux autres sinon. Il est déjà dans l’enfer qu’il s’est créé. Parce que l’enfer c’est la solitude et un jour il se rendra compte qu’à force de regarder son nombril il est seul, seul à crever. Pour l’instant il n’y pense pas, il avance en piétinant tout le monde. Exagère pas non plus… Piétiner c’est pas forcément intentionnel Ava, mais dans les faits c’est pareil. Mais on paie tout un jour, le nombrilisme compris.

I’ll take a quiet life
A handshake of carbon monoxide
No alarms and no surprises
No alarms and no surprises
No alarms and no surprises
Silent
Silent

Terrasse. Café. Pote.
Non mais sans déc, c’est quand même trop bizarre, ils ont le même accent. Ouais, y en a un qu’a choppé celui de l’autre. Genre l’autre il a trouvé ça trop cool et il a copié quoi. Débile un peu. Je sais pas… Tu sais moi tu me colles un mois en Belgique, je reviens avec l’accent. Je mimétise sans m’en rendre compte. Ouais, beh heureusement t’as pas l’intention d’aller en Belgique, tu me gonflerais.

Avec de l’Italie qui descendrait l’Escaut,
Avec Frida la Blonde quand elle devient Margot,
Quand les fils de Novembre nous reviennent en Mai,
Quand la plaine est fumante et tremble sous Juillet,
Quand le vent est au rire quand le vent est au blé,
Quand le vent est sud écoutez le chanter,
Le plat pays qui est le mien.

Terrasse. Mojito. Pote.
Ouais, les faux cools, j’adore. Je sais. Tu vois ce sont souvent des faux zens aussi. Hein? Ouais, si, tu vois: ceux qui te citent Bouddha dès qu’ils peuvent parce qu’ils ont un tableau zen sur Pinterest, ceux qui vont dans des temples et tout et qui en fait sont 100 fois plus vénères que la plupart des gens. Puis ils prêchent la tolérance en mode « peace and love mes frères » mais t’as pas intérêt à ne pas être d’accord avec eux. La tolérance, ils aiment bien, mais dans un sens quoi. Ah ah ah! Comme les faux cools quoi: trop je suis cool et tu vois je planifie rien, je suis libre gros, je suis pas un bourgeois tu vois,  mais les mecs votent à droite quoi.

Ils fument un joint de temps en temps,
font leurs courses dans les marchés bios
Roulent en 4×4, mais l’plus souvent,
préfèrent s’déplacer à vélo

Téléphone. Copine. Matin.
Le mec me fait tout un speech sur le fait qu’il est féru d’art blablabla. Déjà, bon, voilà quoi. Et là il me fait, un de mes tableaux préférés c’est « Le radeau de la méduse » de Delacroix. AH AH AH. Ouais hein? Qu’est ce que tu veux répondre à ça? Que toi tu kiffes « La Joconde » De Michel Ange? Ah ah ah.

Les gens parlent mal les gens sont cons,
Au moins tout aussi cons que moi,
A se faire mettre à s’faire baiser,
Sûr de s’faire enfanter
Des bébés par des hologrammes,
Des mots d’amour par satellite,
Mais ces connards ils savent pas lire

Plage. Soleil. Copine.
Il est beau? Non, je ne crois pas. Enfin pas beau de façon canonique si tu veux. Moi non plus d’ailleurs, personne. Si, Belucci. Ouais, merci. Pardon, donc? Bah non, j’ai répondu à ta question. Ouais. Mais alors, qu’est ce qui te plait? J’en sais rien. Rien. Rien? Non, je veux dire rien en particulier. Tout du coup quoi. Ouais, c’est ça tout. C’est con, non? Non. C’est comme ça. Et c’est ce qui est beau. T’as pas tort. Non, je sais. Tu regardes et avec ton regard les gens deviennent beaux, ou pas. C’est vrai. Ben du coup, je réponds autrement: oui, il l’est. Avec mes yeux, il l’est.  Beau. Très. Beaucoup. Hé hé hé. Je vois…

On voit des amoureux
Qui savent encore changer leurs nerfs
En un bouquet délicieux
On en aura des saisons
Des torrides et des blêmes
Je peux encore garder ton nom
Je peux aussi dire que je l’aime

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s